Economie et commerces


  • En 2016, le nombre d’emplois à Saillans est de 339 dont 204 salariés (temps partiel 34,40%)
    Établissements par secteur d’activité:
    124 dans le commerce, transports, services
    29 dans l’administration publique, l’enseignement, la santé, l’action sociale
    19 dans la construction
    15 dans l’agriculture
    10 dans l’industrie
    Création d’entreprises par secteur d’activité en 2018 (hors agriculture):
    14 dont 3 dans l’industrie, 1 dans la construction, 3 dans le commerce et le transport, 3 dans les services marchands et 1 services aux particuliers.
    (Chiffres INSEE 2019 sur une enquête de 2016)

Point d’actualité sur la situation des cafetiers et restaurateurs (8 janvier 2021)

La députée Célia de Lavergne et le sénateur et conseiller départemental du Diois Bernard Buis à l’écoute des restaurateurs et cafetiers

Les élus ont à nouveau réuni ce 8 janvier les restaurateurs et cafetiers saillansons pour faire un point d’actualité après une première rencontre en décembre dernier.

Il est nécessaire de rappeler que ces commerces sont fermés depuis la fin du mois d’octobre, soit depuis plus de deux mois maintenant, après avoir été déjà fermés lors du 1er confinement.

L’augmentation de la vitesse de circulation du virus, du nombre d’hospitalisations et les annonces du premier ministre la veille de cette rencontre viennent de balayer l’espoir d’une réouverture initialement envisagée le 20 janvier prochain.

Madame Célia de Lavergne, députée de la 3eme circonscription de la Drôme, et Monsieur Bernard Buis, conseiller départemental du canton du Diois et sénateur, ont souhaité, par leur présence, apporter leur soutien à ces commerçants durement frappés par la crise.

Après la traditionnelle présentation des vœux, Monsieur François Brocard, maire de Saillans, accompagné des élus en charge de l’économie, des finances et du tourisme a invité les participants à échanger le plus librement possible.

Madame la députée s’est exprimée longuement. « Je suis venue pour vous écouter et vous parler franchement. Je suis pleinement consciente de la gravité de votre situation. Vous êtes des entrepreneurs, vous êtes indépendants et avez l’habitude de faire face et d’assumer seuls vos décisions et difficultés lorsqu’elles se présentent à vous. La crise qui nous frappe est hors normes et vous empêche d’exercer votre métier, vous prive de votre raison d’être. Nous savons que les difficultés financières que vous rencontrez ne sont pas les seules que vous devez surmonter. Cette crise nous prive de nos habitudes au quotidien, bouleverse nos relations familiales et amicales. Les aspects sanitaires, économiques et sociaux de cette crise sont indissociables. C’est l’ensemble des liens sociaux qui sont mis à rude épreuve. Je dois vous dire aussi que vos activités sont particulièrement exposées car le port du masque est difficilement applicable dans vos établissements, cela augmente considérablement le risque de transmission du virus. C’est une réalité malgré tous les efforts qui ont été les vôtres pour répondre aux mesures de prévention qui vous ont été demandées.  Les indicateurs ne sont pas bons et une troisième vague est encore à craindre, il est difficile d’envisager un retour à la normale avant le mois d’avril, il est de notre responsabilité de le dire clairement ». L’avancement du couvre-feu à 18 heures à partir du 12 janvier dans notre département vient malheureusement confirmer ces craintes.

Ces propos sans filtre et chargés d’empathie ont ouverts des échanges nombreux et constructifs avec la dizaine de professionnels présents. Ils ont, tour à tour, exposé leur difficultés, craintes et attentes face à cette situation inédite. Si tous sont satisfaits des aides mises en place par le gouvernement, malgré quelques lourdeurs administratives et interprétations jugées parfois erronées lors de la mise en place des décrets d’application, ils restent fortement préoccupés pour leur avenir. « Nous nous sentons soutenus, les mesures en place et la bonne saison d’été nous ont permis de garder la tête hors de l’eau mais nous sommes inquiets pour la suite ».   Ils ont ainsi exprimé avec beaucoup de gravité et de réalisme leur inquiétude sur les conditions de sortie de la crise et de reprise de leur activité lorsque cela sera possible. « Nous avons besoin de visibilité, de savoir comment nous organiser, nous n’avons plus de repères, tout est à reconstruire – les aides ne doivent pas s’arrêter avec la disparition du virus, nous devrons reconstituer notre trésorerie, renforcer nos fonds propres. Il faudra du temps pour sécuriser à nouveau nos établissements, l’état doit aller plus loin en maintenant son accompagnement pendant toute l’année 2021 au moins. Nous avons besoin de l’annulation de certaines charges, d’une TVA à taux réduit pour relancer notre activité, il faudra encore nous soutenir si nous voulons sauver nos commerces, même si notre but n’est pas de vivre d’aides mais de notre travail.»

Monsieur Bernard Buis s’est quant à lui engagé à apporter des réponses rapides aux difficultés rencontrées, à faire remontrer les attentes exprimées et à apporter la lumière sur un décret rétroactif du 20 décembre qui rendrait le dispositif du fonds de solidarité plus restrictif selon l’un des restaurateurs.

Madame la députée a souhaité conclure cette rencontre sur une note d’optimisme et d’encouragements : « nous avons besoin de vous, il faut garder l’envie et votre motivation. La clientèle sera au rendez-vous le moment venu, c’est certain, la sortie du 1er confinement nous l’a montré. Il me tarde de revenir vous voir pour partager un café en terrasse avec vous ».

Rendez-vous est pris !


  • Aide aux commerces : une première subvention attribuée (18 décembre 2020)

La commune de Saillans et la Région AuRA ont signé une convention il y a quelques semaines pour accompagner l’installation et le développement des commerces dans le centre du village.

Cette convention a pour objet d’aider, sous forme de subventions, à la réalisation de programmes d’investissements (travaux, achats de matériels et de mobiliers, sécurisation des locaux, enseignes…) pour soutenir le commerce de proximité.

Ces subventions peuvent atteindre jusqu’à 30% du budget d’investissements dans la limite de 50 000 € HT. La part versée par la commune est de 10%, celle de la Région de 20% (sous conditions). La commune a voté une aide annuelle de 10 000 € sur 3 ans.

Le maire de Saillans, et les élus en charge de l’économie ont reçu, le 18 décembre, Laura Trignac et Orane Diaz qui viennent de reprendre le magasin L’Univers de Pascal sous la nouvelle enseigne 14°5.

François Brocard a manifesté sa satisfaction et a encouragé ce projet au moment de la signature de la convention « votre enthousiasme et votre énergie sont un signal d’espoir dans ces temps difficiles ». Les élus les ont chaleureusement félicitées et leur ont également souhaité une belle réussite dans leur entreprise.

Une aide communale de 2499€ sera versée au terme du programme de travaux.

(crédit photo : m.morin/dl)


Les élus à l’écoute des restaurateurs et cafetiers (1 décembre 2020)

S’ils se réjouissent de la réouverture des commerces depuis le 28 novembre les élus restent préoccupés par la situation des restaurants et débits de boissons. Les nouvelles annonces du chef de l’état ont en effet écarté la possibilité d’une réouverture avant le 20 janvier.

Le maire de Saillans, François Brocard, et les élus en charge de l’économie ont rencontré le 1 décembre 2020 les professionnels encore frappés par des fermetures administratives pour faire un point sur la situation.

François Brocard a rappelé que les bars et restaurants sont essentiels à la vie quotidienne du village, qu’ils participent pleinement à son animation et sont un des maillons du lien social entre les habitants.

Il a également rappelé l’intervention récente de la municipalité auprès de Madame la Sous-Préfète, Madame la députée et Madame et Messieurs les sénateurs pour réclamer plus de souplesse dans l’application des mesures sanitaires en s’appuyant notamment sur le sens des responsabilités des professionnels et des élus locaux.

Une prochaine visite de Madame la députée Célia de Lavergne est en cours d’organisation.

Les commerçants ont quant à eux exprimé avec dignité et résignation leur frustration de ne pas pouvoir tout simplement exercer leur métier :

« Nous avons respecté tous les protocoles de sécurité demandés », « Nos clients sont plus en sécurité dans nos restaurants que dans les rues piétonnes ou les galeries marchandes bondées»,« Nous avons fait beaucoup d’efforts d’organisation mais la vente à emporter ne suffit pas à couvrir nos charges», « Comment allons-nous faire après la crise, comment allons nous être accompagnés dans la durée ? » autant d’incompréhensions, d’interrogations et d’inquiétudes réelles pour leur avenir.

Les élus ont ensuite passé en revue les principales aides de soutien à l’économie dont le fonds de solidarité, l’activité partielle, les prêts garantis par l’État et les nombreuses aides régionales. De longs échanges ont permis des retours d’expériences, des conseils, et aussi mis en avant les difficultés rencontrées pour les obtenir. Tous s’accordent à dire « nous ne voulons pas être dépendants des aides et il faudra bien rembourser les nouveaux crédits, comment allons-nous faire si l’on nous empêche de travailler, nous avons juste besoin de visibilité et de sérénité ».

Les élus ont conclu cette rencontre en réaffirmant leur solidarité et annoncé avoir acté avant l’été une exonération de 50% du coût de l’occupation du domaine public pour les terrasses. Cette exonération sera portée à 60% pour tenir compte des effets du second confinement (délibération à l’ordre du jour du conseil municipal du 17 décembre prochain).


Dispositifs de soutien à l’activité économique

  • Un point général au 30 Novembre 2020 sur les principales mesures face à la crise économique :

Les dispositifs mis en place par le gouvernement avant l’été perdurent et sont renforcés par de nouvelles mesures. Toutes les informations actualisées sur le site :

https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises

Parmi les principales mesures annoncées :

– la réactivation et le renforcement du fonds de solidarité :

 https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/fonds-de-solidarite-pour-les-tpe-independants-et-micro

les déclarations sont ouvertes pour le mois de novembre (elles doivent être faites dans les deux mois, soit jusqu’au 31Décembre pour le mois d’octobre).

– des exonérations et reports de cotisations sociales ;

– des adaptations du PGE (prêt garanti par l’état) ;

– des dispositions fiscales visant à inciter les bailleurs à renoncer à une partie des loyers.

La Région Auvergne Rhône Alpes participe elle aussi activement au soutien de l’économie locale. Toutes les informations actualisées sur le site :

https://ambitioneco.auvergnerhonealpes.fr/319-guide-des-aides.htm

Le Fonds Région Unie (FRU). Il s’agit d’une avance remboursable d’un montant de 3 000 à 20 000 euros, destinée à financer le besoin de trésorerie et le BFR (à l’exclusion des investissements).

Plus d’informations sur le FRU en suivant ce lien : https://regionunie.auvergnerhonealpes.fr/micro-entreprise-associations

 Le Financement des investissements commerce et artisanat pour l’organisation de la vente à emporter et la vente à domicile et les investissements de rénovation. Le taux de financement pourra être porté à 80% des dépenses éligibles comprises entre 625€ et 6250€. Rétroactivité au 01 Janvier 2020

Le développement du commerce en ligne : les dépenses en investissement pour le développement, l’optimisation, la réalisation et l’acquisition de site internet. Les dépenses de fonctionnement, les dépenses de publicité digitale, solutions de fidélisation (achat publicitaire, carte fidélité, envoi sms et newsletter, …). Les frais de référencement, achat de mots clé, stratégie de présence sur les réseaux sociaux, l’achat de nom de domaine. Jusqu’à 500 € de dépenses éligibles : prise en charge à 100 % de la dépense.  Au-delà de 500 € de dépenses éligibles : prise en charge de 50% des dépenses jusqu’à une aide maximum de 1 500 €.

Visionnez ici un webminaire pour le maintien des ventes et de la relation clients :

https://www.campusnumerique.auvergnerhonealpes.fr/transformer-et-maintien-de-la-relation-clients-des-solutions-en-ligne-et-des-aides-financieres-replays-des-webminaires-region/

Aide au commerce non sédentaire : Sont éligibles les dépenses liées à l’installation ou la rénovation du point de vente, les investissements neufs ou d’occasion (dépenses à compter du 1er janvier 2020). L’aide régionale prend la forme d’une subvention (plafond d’aide fixé à 10000 €, correspondant à une dépense subventionnable HT de 40000 €).

Le taux d’intervention est fixé à 25% avec un seuil minimum d’investissements éligibles de 2000€.

Une synthèse des aides régionales sur le site https://www.auvergnerhonealpes.fr

La Chambre de Commerce et d’Industrie de la Drôme se mobilise elle aussi :

https://www.drome.cci.fr/article/coronavirus-covid-19-les-cci-en-soutien-des-entreprises (informations actualisées en temps réel)

Nous vous conseillons de vous rapprocher, si nécessaire, de vos conseils habituels pour la mise en œuvre de ces dispositifs et restons à votre écoute.

economie@mairiedesaillans26.fr 

Dossier réalisé avec l’aide bienveillante d’Initiative Vallée de la Drôme et du Diois

www.initiative-valleedeladromediois.fr


  • Une convention signée avec la Région pour l’aide au développement des petites entreprises du commerce et de l’artisanat avec point de vente :

La commune de Saillans a voté une enveloppe annuelle de 10000€ pour favoriser l’installation et le développement du commerce et artisanat de proximité dans le centre du village. Ce plan d’aide est en lien direct avec le dispositif régional intitulé “Solution Région performance globale aide au développement des petites entreprises (commerce et artisanat) avec point de vente”.

Pour pouvoir bénéficier du dispositif, les entreprises devront, entre autres, se situer en centre-ville de Saillans, avoir un chiffre d’affaire inférieur à 1 million d’euros et une surface de vente inférieure à 200 m2.

Sont notamment éligibles :

les investissements de rénovation : vitrines, mise en accessibilité du local, enseignes, décoration, aménagements intérieurs…

les investissements destinés à assurer la sécurité du local : caméras, rideaux métalliques…

-les investissements destinés à réaliser des économies d’énergie : isolation, éclairage, chauffage…

-les investissements matériels : matériels professionnels spécifiques, mobilier, équipements informatiques et numériques…

-le matériel d’occasion est éligible sous réserve de la production d’actes authentifiant la vente et d’une attestation du vendeur selon laquelle le matériel n’avait pas été subventionné à l’origine.

Le montant de l’aide communale est de :

  • 15% des dépenses subventionnables pour un montant situé entre 5000€ et 10000€ HT.
  • 10% des dépenses subventionnables pour un montant situé entre 10000€ et 50000€ HT.L’aide de la commune pourra être complétée d’une aide apportée par la Région
    (20 % des dépenses éligibles) au titre de la convention qui vient d’être mise en place.Les dossiers seront instruits conjointement par la commune, la Chambre de Commerce et d’Industrie et la Chambre des Métiers.

    Ecrivez à economie@mairiedesaillans26.fr


  • Zone de Revitalisation Rurale (ZRR)

      Les zones de revitalisation rurales (ZRR) sont un dispositif destiné à compenser les difficultés particulières de certains espaces ruraux, notamment en matière d’attractivité démographique et économique. Le classement ouvre droit à un ensemble d’avantages, dont des exonérations fiscales et sociales accordées aux entreprises qui s’installent ou développent leur activité.
      Les critères sont désormais examinés à l’échelon intercommunal et entraînent le classement de l’ensemble des communes de l’EPCI. Ces critères sont la densité de population et le revenu par habitant.

      Consultez l’arrêté du 16 mars 2017 constatant le classement de communes en zone de revitalisation rurale

      Lire les aides d’exonération sur les cotisations sociales


      • Découvrez la liste de nos commerces 

      (page en cours de construction, merci de nous signaler toute erreur ou oubli à economie@mairiedesaillans26.fr)

      Commerces alimentaires :

      • Boulangerie « Ripopée » 04 75 21 89 33
      • Epicerie bio « Le Coing Bio » 09 81 65 86 73
      • Epicerie « Vival » 04 75 21 51 26
      • Rayon épicerie Bureau de tabac « Dakota » 04 75 21 06 26
      • Boucherie « Pascal » 04 75 21 52 15
      • Producteurs « Le Court Bouillon » 06 41 96 98 37
      • Les Croquettes du Père Craquant » 04 75 21 52 44
      • Fromagerie « des 3 Becs » 04 75 21 00 15
      • Chocolaterie « Chemise et Chocolat » 06 26 67 26 10

      Commerces non alimentaires :

      • Bar PMU « des Sports » : 04 75 21 51 21
      • Salon de thé « Les Terrasses fleuries » : 04 75 21 75 33  
      • Coiffure « le Salon 17 » : 06 77 01 97 25
      • Bureau de Tabac Presse « Le Dakota » : 04 75 21 06 26
      • Librairie « Alimentation générale » : 09 51 01 32 54
      • Fleuriste « Les Terrasses fleuries » : 04 75 21 75 33
      • Boutique de création « Brigitte Jacques »
      • Boutique d’art « Univers Unis »
      • Tailleur « Chemise et Chocolat » : 06 11 81 29 93
      • Agence immobilière Maxihome « Swixim » : 06 75 47 13 66
      • Pharmacie Terrail : 04 75 21 52 02
      • Magasin d’usine « La Drôme Laboratoire » : 04 75 22 30 60
      • Vente et réparation de vélos « Black and Cycles » : 06 27 48 29 26
      • Transport « Jo Taxis » : 04 75 21 01 01
      • Pompe Carburant Service : 04 75 21 75 92

      Agriculture/Viticulture :

      • Cave et Domaine des 3 Becs : 04 75 21 56 03
      • Cave Raspail et fils : 04 75 21 55 99
      • Franck Laurens
      • Sylvain Thévenet : 06 49 36 41 39
      • Thomas Morin
      • Joël Praly
      • Christophe Corbet

          • Découvrez la liste de nos artisans et professions libérales

          Bois de chauffage :

          • Giry Dominique : 06 89 99 22 35

          Maçonnerie :

          • Bâti 26 : 04 75 21 56 16
          • Nivot Gilles : 04 75 21 51 54
          • Murtin Jean : 04 75 21 55 31
          • Patonnier Patrick : 09 65 22 12 17
          • François Roche : 06 72 16 65 52

          Plomberie :

          • À l’Eau Alain Plomberie : 06 81 85 61 90

          Menuiserie :

          • Julien Passal
          • Robin Riou

          Electricité :

          • Helex Facomprez Xavier : 06 77 82 84 98
          • Adelec David Arthaud : 06 82 20 16 39
          • Nivot Hervé : 04 75 25 05 13
          • Hajnalka Zsuzsanna Kiss : 07 84 68 63 61

          Multi-services :

          • Pierre Chouery : 06 82 61 13 76 piechoue@gmail.com

          Espaces verts :

          • Claude Berschy : 09 85 61 08 83

          Garages automobiles :

          • Garage de la Clairette : 04 75 22 13 65
          • Garage des 3 Becs : 04 75 21 50 03

          Architecte :

          • Florent Rougemont : 04 75 21 02 79

          Géomètre Expert :

          • Fanny Ribière : 06 32 65 22 27

          Horlogerie :

          • Réparation Jan Van Dijk : 04 75 21 50 75

          Artisanat d’art :

          • Brigitte Jacques
          • Annie Vincent Soie peinte : 04 75 21 53 05
          • Atelier Univers Unis
          • Atelier Es Terra Longchampt : 06 35 27 47 96

          Zone artisanale de la Tuilière :

          •  Froid Loisirs Equipement : 04 75 21 59 84
          • La Drôme Provençale : 04 75 22 30 60
          • Objectif Eau : 04 28 51 00 00
          • Garage de la Clairette : 04 75 22 13 65
          • Carburant services : 04 75 21 75 92
          • Bâti26 : 0475215616
          • Cave des 3 Becs : 04 75 21 56 03

            Matériels de travaux spéciaux :

            • Pôle Système / Acromat : 04 75 21 58 91

            Conseil en énergie renouvelable :

            • Conseil Énergie Environnement : 06 28 02 04 73

            • Association d’espace de travail partagé co-working “Le 36”
              50 route de la Gare   –   26340 SAILLANS
              Email
              contact@ le36.in
              09 73 14 74 41

            • Marché dominical et estival

            Règlement du marché annuel 

            Règlement du marché estival

            Tarifs 2018-2020

            Les représentants de la commission municipale du Marché 2019


            • Contacts utiles 

            Le service Economie de l’intercommunalité pourra vous apporter de multiples conseils.
            Contactez le service Economie de l’intercommunalité