Géographie

Le massif des 3 Becs vu de Saillans et ses contreforts

 

 

 

 

 

 

 

Un climat plutôt continental avec une particularité: le Solaure

Ce vent local qui souffle à Saillans le matin une grande partie de l’année, vent froid en toute saison, prend naissance en partie au plateau du Solaure au-dessus d’Aurel et certains anciens prétendaient qu’il descendait de Rimon. Il est dû à une différence de température entre la masse d’air de la vallée de la Drôme plus chaude et la masse d’air des montagnes d’Aurel et Rimon plus froide. Avec l’air chaud il se forme des ascendances lesquelles font un appel d’air (à tout mouvement d’air ascendant est associé un mouvement descendant). Le rétrécissement du détroit fait ce que l’on appelle un effet venturi (quand l’air rencontre un rétrécissement il doit accélérer de manière à garder le même débit). De ce fait le Solaure débouche à la Chaux et aux Samarins avec force et un peu plus loin éclate un éventail pour se perdre vers Bouchat. Quand l’équilibre des températures entre la vallée et les montagnes est atteint, le Solaure cesse de souffler et cela généralement entre 10h et 11h. A noter que le Solaure n’est pas ressenti à l’Echarenne, au Villard et sur le plateau de la Tour, ou du moins bien faiblement. Les anciens prétendaient que lorsque le Solaure soufflait trois jours consécutifs, il annonçait la pluie.  Dans les années 1970 Monsieur Maurice Peyrard avait fait un article sur le Solaure qui se terminait par ces lignes écrites par Maurice Faure dans “La Terre Natale” : “Ô mes chères Alpes de la vallée de la Drôme. Ô mon bien aimé Saillans patrie du Solaure et de Rochecourbe…” etc.

 

 


Toponymes de la région de Saillans

Les noms de lieux ont une signification, une histoire, une évolution. Les origines de ces noms aux alentours de Saillans ont été recherchées par Maurice Peyrard, disparu en 1977 et dont une place porte son nom dans le village.

Extrait d’un article de Mr Maurice Peyrard publié en 1968


Synclinal perché de la forêt de Saôu :

La forêt et son massif s’étendent sur 2 500 hectares. Véritable écrin naturel, la forêt abrite une faune et une flore remarquables. Le chemin des crêtes permet de rallier les Trois Becs : Rochecourbe, le Signal et le Veyou.

Le massif est aussi réputé auprès des géologues pour être le plus haut synclinal perché d’Europe.

Lire l’étude approfondie sur cet exceptionnel synclinal perché

Lire également les différentes entités géomorphiques du territoire du Scot (schéma de cohérence territoriale)

 

 

 

 

 


La rivière Drôme

Principaux affluents entre Crest et Die: La Saleine, La Lausière, La Sye, La Gervanne, Le Charsac, Le Riousset, Rau de Lausens, Le Contècle, La Roanne, Torrent des Lots, La Sure, Rau de Boissine, Rau de Marignac, Rau de Meyrosse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Syndicat Mixte Rivière Drôme (SMRD)

Le SMRD a été créé au début des années 80 pour répondre aux problématiques d’incision généralisée de la rivière et d’érosion des berges. A ce titre, il a porté des études hydrauliques préalables à une programmation de travaux. Il a également accompagné juridiquement les communes riveraines. Il est une émanation du Département.

Compétences du SMRD

Des compétences communes à tous les membres telles que :

  • la mise en place et l’exploitation de dispositifs de surveillance de la ressource en eau et des milieux aquatiques (L. 211-7 I 11° du Code de l’environnement)
  • l’animation et la concertation dans le domaine de la gestion et de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques dans un sous-bassin ou un groupement de sous-bassins, ou dans un système aquifère, correspondant à une unité hydrographique (L. 211-7 I 12° du Code de l’environnement).

Respectons notre bien commun en suivant ces recommandations

Et aussi: